Scale

by Mathieu Mercuriali | mathieu.mercuriali@epfl.ch

Appeared online: May 14, 2014

 

Contour est une revue interdisciplinaire, qui apporte un regard associant des résultats de recherches scientifiques et des points de vue originaux sur l’urbanisme et l’architecture. C’est dans ce cadre d’expression que ma recherche s’est opérée, créant une passerelle entre une recherche fondamentale et pratique : du développement académique à une réalité pratique. La discipline architecturale est une nouvelle voie de recherche qui doit trouver ses propres outils d’expérimentation et de synthèse qui sont les clefs d’un résultat scientifique. Ma propre recherche s’inscrit dans le cadre de la filière Complexdesign qui propose un nouveau type de recherche par le projet. C’est à travers l’analyse de projets construits et l’élaboration de nouvelles stratégies de projets, qu’émergent les résultats : la thèse peut devenir ainsi un outil à la construction.

J’étudie les mécanismes et les stratégies de développement des projets à grande échelle qui ont un lien avec la mobilité, dans le cadre des métropoles européennes, dans une thèse intitulée « Superdensité et pôles intermodaux ». Quels sont les outils qui doivent être mise en place en architecture, en droite et en économie pour mener à bien des projets complexes de grande ampleur qui requièrent des compétences et des acteurs multiples ? Aujourd’hui, la ville ne se construit plus selon des plans guides issus des méthodes du XIXe et XXe siècles. A travers des études de projets à grande échelle (comme la Samaritaine, le complexe Maine-Montparnasse, l’entrepôt Macdonald, à Paris), il est possible d’extraire de nouvelles stratégies capables de donner une réponse à la densification programmée des métropoles. Ces stratégies complexes proviennent également de l’émergence du phénomène d’obsolescence programmatique et technique (fig.1). A partir des études de cas, j’ai appliqué les stratégies de projet dans d’autres sites en Europe. Cette nouvelle méthode de recherche, à travers de l’expérience de stratégies urbanistiques, permet de poser les questions de l’évolution des métiers de l’architecte et de l’urbaniste (fig.2).

Dans Contour, je souhaiterais développer une section intitulée Scale. Cette thématique, en lien avec ma recherche, pose la question de l’échelle d’intervention des acteurs de la ville. Un premier sujet serait la définition de la relation entre l’impact d’un projet dans son contexte et l’échelle à laquelle il a été construit. Des séries d’études de cas théoriques et contextuelles pourraient argumenter cette problématique :

  • Comparaison de la construction et de densification de pôles de transport dans le monde en relation avec leur impact immédiat
  • Analyse de ma Micro Echelle architecturale développée par de jeunes agences d’architecture au regard de la Macro Echelle des projets construits par les architectes stars.
  • Typologies contemporaines des projets de développement à grande échelle qui se situent entre le bâtiment et le quartier

A travers ces dossiers, pourraient ainsi émergé un système de réflexion à proche échéance sur les métropoles à l’échelle mondiale. Les contributeurs de projets en cours de construction pourraient ainsi s’exprimer sur leur propre travail pour comprendre les mécanismes de fabrication des projets architecturaux. La rubrique Scale dans Contour pourrait ainsi permettre de lier les pratiques opérationnelles avec une recherche scientifique qui font la force des disciplines de l’architecture et des sciences de la ville.

mm_fig1

Figure 1. Hypothèse

hypothese

Figure 2. Protocole de recherche



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *